Un stage de trois semaines est fini ! J’étais au Mas de l’Alzine dans les Pyrénées dans un internat Waldorf qui s’appelle « Centre de Formation ». J’ai fait un séjour intéressant, émouvant et même de temps en temps dangereux, mais tout à fait bon. J’ai travaillé avec des élèves qui ont des difficultés à l’école, une volonté faible mais ils seraient comme moi – s’ils n’avaient jamais pris de drogues…

Le Centre de Formation se trouve dans les montagnes, qui sépare l’Espagne de la France, près de Perpignan. La ville le plus près est Tautavel. Elle est très connue parce qu’ici, dans une grotte des Gorges des Gouleyrous, on a trouvé l’européen le plus âgé : l’homme de Tautavel. La Région fait partie du département Languedoc-Roussillon, anciennement le pays des cathares, dont il y a encore beaucoup de châteaux et une langue spéciale, différente du français. L’environnement du Centre est très montagneux, et on voit le Pic de Canigou.

09 Abschlussbericht, Pic de Canigou

Die Berge gaben mir Kraft und gute Laune.

Le Centre de Formation est un internat basé sur les principes de Rudolf Steiner. Il prend des élèves qui veulent rattraper l’école pour obtenir une diplôme plus élevé mais aussi aux qui ont des problèmes sociaux comme les drogues, une famille difficile ou un comportement inacceptable. L’école pour les élèves de la Suisse allemande et l’Allemagne est en allemand mais on traduit un peu s’il y a des étudiants de la Suisse romande. Ils apprennent les mathématiques, la physique, la biologique, l’allemand et l’anglais. J’ai enseigné l’anglais aux élèves pendant mon stage. L’autre moitié de la journée ils travaillent dans le jardin, la piscine ou dans l’hôtel et le restaurant.

09 Abschlussbericht, Centre

Der Eingang zum Kongresszentrum „Mas de l’Alzine“.

L’hôtel et le restaurant sont la deuxième composante à côté de l’école et la plus lucrative. Il y a des jolies chambres avec un ou deux lit pour 45 personnes.  En plus il y a un dortoir et un grand camping. Au restaurant les hôtes mangent, mais aussi des grimpeurs et randonneurs. La grande salle est aussi appropriée pour les fêtes et des mariages.

Mais jamais deux sans trois, donc il y a la piscine, seulement ouverte en l’été, mais ça pouvant accueillir plus de 300 personnes.

En hiver, tout est fermé au Centre et les élèves vont au Maroc pour traverser le désert et vivre avec les marocains.

Toute l’institution est dirigée par Grégoire Scherer. Ce physicien, professeur, cuisinier et comptable a fondé le Centre de Formation. Il y a 10 ans qu’ils ont déménagé à Tautavel. Avec son caractère positif et calme il travaille vite et il se débrouille avec les jeunes.

Une femme d’entretien aide aussi bien qu’elle lepeut dans le grand ménage de l’hôtel. De temps en temps c’est même trop de travail pour elle parce que, en plus, les jeunes la stressent. A côté de moi, il y avait Bruno, un deuxième stagiaire, qui est déjà là depuis cinq semaines. Maintenant il a 40 ans, mais il a eu un passé difficile, comparable à celui des jeunes. Son enfance était marquée par des parents alcooliques rouspétant sans cesse, et une sœur qui est morte à six ans. Pendant sa jeunesse, dans sa clique, il était Rock star dans un groupe musical très connu.

„MC Bruno“ mit seinem Song „Mr. Big“ und der Band „Sleazy Heaven Drive“ (schäbige Himmelfahrt) mit 20 Jahren.

Quand il en a eu assez de la vie populaire, il a ouvert un bar en Suisse. Mais maintenant, il cherche le sens de la vie. Il a assez de la vie célèbre et de l’argent. Son but est de devenir âgé et sage. Il peut très bien aider les élève ici, peut être parce qu’il avait eu une vie pareille à la leurs, mais il ne l’a que changé avec sa volonté.

En ce moment il y a seulement trois élèves qui sont ici pour différentes raisons. Normalement les élèves sont là pour un semestre.

Tobias, qui a 15 ans, est le plus simple dans le domaine social. Il est ici pour rattraper à l’école parce qu’il est dyslexique. Il était mon meilleur ami et nous travaillions beaucoup ensemble ou nous avons fait de l’escalade, nagé et construit un radeau.

Les autres étaient plus difficiles parce qu’ils ont pris des drogues. Ils sont ici pour apprendre des règles sociales pour pouvoir trouver un travail. Jonas a 18 ans et il est venu de la Suisse romande. Son problème le plus grand est qu’il ne respecte pas les autres, particulièrement les éducateurs. Il fait des bêtises, dit des injures et ignore les ordres. Quand on le blâme, il se met en colère. Mais de temps en temps il est tout à fait normal. Il m’a aidé à corriger mes textes français et il est aimable jusque à ce qu’il se passe quelque chose qui le dérange. Les drogues ont abîmé son cerveau d’une telle manière, qu’il ne peut plus contrôler ses nerfs. Il lui manque l’autodétermination. Ça veut dire qu’il n’a pas d’avis et il ne peut rien décider. C’est difficile et aussi dangereux de travailler avec lui quand il est agressif. Pour se calmer il fume beaucoup, mais même ça ne sert que dans les pauses. Pour être avec lui j’ai eu besoin d’un caractère comme un arbre : calme et sévère pour détenir du respect.

09 Abschlussbericht, ganze Familie

Die ganze „Familie“: Till, Grégor, Bahija, ich – Jonathan, Finn und Bruno

Les drogues ont tellement abîmé Felix qu’on ne peut pas lui faire une remarque sans qu’il se fâche. Quand on lui demande de faire quelque chose, ses pieds commencent à trembler et il bégaye. En ces instants il aurait frappé des gens s’il avait été encore dans sa clique. Au début de mon stage il était un grand égoïste. Il n’a jamais rien fait chose pour les autres, sans s’assurer qu’il en tire profit. Dans une réunion nous avons parlé avec lui, et nous lui avons dit de travailler pour la communauté dans le jardin, la piscine et dans le ménage comme les autres. Mais le garçon de 18 ans était si entêté qu’il n’a rien fait pendant une semaine entière, sauf être dans sa chambre et écouter de la musique Hip-Hop. Nous n’avons rien fait et après une semaine il est revenu pour travaille très bien jusqu’à la fin de mon stage. Et je suis curieux de savoir comment il va changer.

A la maison, en Allemagne, je m’étais imaginé qu’on joue, travaille et fait de bêtise avec les jeunes français. Mais quand je suis arrivé, tout de suite je me suis aperçu que l’internat est allemand et la situation des jeunes est plus grave. J’ai choisis cette place pour un stage dans les Pyrénées pour améliorer mon français mais ici j’ai parlé en français avec seulement une personne qui vient d’un pays arabe. Et la situation des jeunes était si difficile, que je devais être un modèle et un guide sérieux au lieu d’un pote. Mais ça, c’était aussi une chance pour apprendre comment on traite des jeunes qui ont pris des drogues.

La description officielle des jeunes est : « L’enfants indigo ». Autrefois on disait « Psychoorganisches Syndrom » et on leur donnait des médicaments pour les tranquilliser, mais depuis on s’est aperçu que la médicine est peu saine, on supporte les jeunes comme ils sont et on montre de la patience.  Ils sont comme les enfants petits auxquelles on ne peut pas dire ce qu’il faut faire et ne pas faire, mais il faut leur montrer tranquillement comment on se comporte. Par exemple, quand on dit qu’ils doivent nettoyer la cuisine, ils ne font rien ou ils aident ailleurs. Ils ne sont pas responsables. Si on essaie de les forcer en les contrôlant, ils s’énervent et ils se fâchent.

Ceci à se passe lorsque nous avons fait des règles pour travailler. Entre outre les règles disent que c’est interdit de fumer et d’écouter de la musique pendant le travail. Nous ne les avons pas poursuivi à cause de cela parce que ils étaient trop entêtés est sont devenu agressifs quand on a mentionné les conséquences. J’ai appris que la seule possibilité de les rendre appliqué était de leur faire de compliments. Ça montre que, même s’ils donnent l’impression d’être insensibles, dans leur cœur ils ne plaisantent pas avec les mots des éducateurs. Ils prennent aux sérieux ce que les autres disent, mais ils ne peuvent pas changer leur caractère tout de suite. Pour cette raison, les parents désespèrent souvent et les pédagogues ont besoin de beaucoup de patience et d’un caractère qui reste ferme dans toutes les discussions déjantées.

Tout de même on doit corriger leur caractères. Mais on ne doit jamais les critiquer eux-mêmes, mais leurs comportements parce qu’ils sont très fragiles dans leur cœur. Par exemple, on ne doit pas dire : « Tu es un égoïste » mais on peut dire : « Tu es vachement un bon garçon, mais comme tu te comporte, c’est vraiment égoïste. »

De plus en plus je me suis aperçu, que j’avais eu (ou même que j’ai encore) des petits symptômes de l’enfant indigo. Donc, pour aider les jeunes ici, j’ai essayé de me souvenir comment je me suis senti dans les cas particuliers quand j’ai eu un problème et comment j’ai souhaité que les adultes réagissent. Dans les plupart des cas ça a marché.

09 Abschlussbericht, Centre à vendre.jpg

Das idyllisch gelegene Landhaus steht zum Verkauf.

Pour les stagiaires c’est très confortable. Ils vivent dans une belle chambre comme les hôtes dans un hôtel. Toujours il y a des bons repas avec plusieurs menus, cuisinés par Grégoire. Tout le monde mange ensemble avec les élèves. On parle beaucoup, et j’étais occupé de traduire en français. Grâce à ça j’ai développé un bon sens du français, bien que je parlais allemand avec les autres et j’ai enseigné l’anglais.

Le Centre de Formation est un bon lieu pour un stage social. J’ai appris beaucoup sur les conséquences négatives des drogues et comment les jeunes détruisent leur vie et leur futur.

C’est bien si les stagiaires peuvent prendre des initiatives, parce qu’au Centre il y a beaucoup de possibilités, comme faire un jardin, construire une petit cabane ou organiser des jeux. Grégoire accueille chaque idée. Le temps minimum pour un stage est trois semaines, mais plus on reste longtemps, mieux c’est. Avoir des initiatives et être appliqué sont des qualités primordiales pour être un modèle pour les élèves et c’est la condition indispensable pour le stage.

Mais où il y a beaucoup de soleil, il y a aussi de l’ombre. Un internat, un hôtel et une piscine font trop de travail pour deux personnes. Grâce à son attitude positive, Grégoire se débrouille très bien dans tout le travail, mais tout le monde n’a pas une attitude aussi positive. La situation financière devient de plus en plus difficile, parce que les gouvernements ne payent plus pour leurs jeunes problématiques. La propriété du Centre de Formation est à vendre. On ne sait pas encore quand il fermera, mais peut être un jour il sera grand temps d’abandonner cet édifice trop vaste.

Merci à tout le monde au Centre, aux élèves qu’ils m’ont respecté bien que j’avais le même âge qu’eux et á Grégoire et Bahija, qu’ils m’ont rendu possible cette expérience exceptionnelle. J’aimerais revenir n’importe quand.

Helmut

émouvant bewegend, rührend
grotte Höhle
Gorges Schlucht
Suisse roman Französische Schweiz
la piscine Schwimmbad
jamais deux sans trois aller guten Dinge sind drei
le comptable der Buchhalter
rouspéter meckern, schimpfen
le radeau das Floß
un dyslexique ein Legastheniker
les éducateurs die Leiter
une injure ein Schimpfwort, eine Beleidigung
blâmer zurechtweisen
les nerfs die Nerven
abîmer zerstören
la autodétermination Selbstbestimmung
détenir qc. etw. hüten, etw. bewahren
bégayer stottern
suis curieuse gespannt sein
améliorer verbessern
désespérer verzweifeln
rester ferme dans unerschütterlich bleiben
déjanté ausgeflippt, durchgeknallt
primordiale wichtig
fragile verletzlich, zerbrechlich
la cabane die Hütte
le présupposé Vorraussetzung
Advertisements